séance grossesse femme enceinte

image choc pour un effet chic ! nouvelle récompense au studio Guillon photographies

Une image choc pour un effet chic !

Les photographes Jean-François et Nathalie Guillon ont de nouveau brillé dans un concours : celui des « photographies de l’année ». Alors qu’un de leurs modèles raconte, ils se préparent pour un autre défi : les épreuves de « Meilleur ouvrier de France ».

L’image et saisissante. Une femme, perdue dans des fumées qu’on peut deviner toxiques, masque à gaz sur le visage. Une protection, pas seulement pour elle, mais aussi l’enfant qu’elle porte. Ses mains recouvrent dans un geste de protection et de tendresse son ventre arrondi, à quelques semaines de l’accouchement.

Cette image, réalisée par Jean-François et Nathalie Guillon, s’est classée deuxième du concours des photographies de l’année, dans la catégorie »Nus ». Une double récompense pour Guillon photographie, également primé (à la 3ème place) pour une photo de mariage prise sur le vif, et immortalisant un regard complice entre la mariée hilare et une petite fille qu’on sent tout aussi prête à éclater de rire.

Le couple de photographes ploërmelais aime se confronter aux idées qui foisonnent sous leurs crânes, et à leurs pairs, dans différents concours.Avec une certaine réussite : ce double résultat récompense une fois encore l’esthétisme et l’originalité de leurs images. Mais ce résultat nécessite un modèle. Sous le masque, Malorie.

<<J’étais venue chez eux pour des photos de grossesse>> raconte celle qui s’est dirigée vers les photographes de ploërmel << grâce au bouche à oreille>> Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que de cliente , elle va, le temps d’une séance, devenir modèle. <<Ils m’ont rappelé un peu plus tard pour me proposer cette séance. J’ai réfléchi un peu et j’ai finalement accepté>>. la séance d’une heure, qu’elle qualifie, souriante et visiblement contente de cette expérience, de <<bon délire>>.

Sur le thème proposé ? <<J’ai bien aimé la thématique. C’était bizarre et marrant>> Bizarre, marrant et engagé. Avec des images que les photographes prendront un certain temps à « accoucher ». <<Les photos sélectionnées pour le concours ont été prises en fin de séance>>, expliquent-ils. Le temps de trouver la bonne posture, la bonne lumière, les bons effets fumigènes… <<Elle a bien joué le jeu>>, confirment en tout cas les photographes à propos de Malorie, qui, depuis cette séance, a « libéré » le bébé mannequin qui l’accompagnait durant ce « shooting ». Elle en garde de bons souvenirs, et notamment des tirages encadrés qui trônent en bonne place chez elle.

« Maintenant place au MOF »

De leur côté, Jean-François et Nathalie Guillon continuent de se lancer des défis. Cette année, il est de taille, une consécration professionnelle : le concours de « Meilleur ouvrier de France ». Un concours que le couple peut préparer jusqu’en octobre, sur des thèmes très précis définis par l’organisation du MOF. Et pour cette participation, les époux Guillon en appellent encore à des modèles. Notamment <<des jumelles ou jumeaux, de 50 à 80 ans, très ressemblants, et une femme d’origine sub-saharienne, qui auraient des tenues traditionnelles>> L’appel est lancé, pour, souhaitons leur, une nouvelle distinction. Et pas des moindres.

 

N’hésitez pas à venir visiter notre galerie portrait

Source Les infos.